Hello tout le monde,

Bienvenue dans cette nouvelle analyse photo.

Cette semaine je vais vous montrer les photos que j’ai réalisées pour la pochette d’un album de jazz.

J’avais été contacté par un ancien camarade de classe, Denis qui est devenu graphiste et il m’avait demandé de réaliser les photos pour un album sur lequel il travaillait.

C’est un projet musical initié par un Michel Mainil. Un saxophoniste, clarinettiste belge qui sur cet album tente une fusion entre le jazz et la musique espagnole. Cela avec la collaboration de Lisa Rosillo une chanteuse d’origine espagnole.
Spanish Jazz Project.

1/160 s; f/1,8; ISO 250

J’ai la chance d’avoir gardé mes fichiers de retouches et je vais vous montrer là où je suis intervenu sur ces photos

Analyse

Cette première photo est la pochette de l’album.

Le flash à été placé sur un pied où était fixé un parapluie noir avec un intérieur blanc.

Ma vidéo sur mes diffuseurs est en cours de réalisation. Je donnerai plus de détails sur mon matériel à ce moment là.

Comme je l’avais expliqué lors du précédent article avec Tatiana Silva, un éclairage de visage ne doit jamais monter trop haut.

Et ici plus encore car l’environnement est sous-exposé par rapport à la lumière du flash. Mon but était d’avoir une lumière dramatique mais pas trop non plus.

C’est pourquoi, à force de différents essais, je demandais à Denis, le graphiste qui tenais le flash de ne pas monter trop haut ou descendre trop bas. Je voulais être à la juste limite entre les deux.

Une lumière un peu dramatique mais sans pour autant perdre les yeux dans l’ombre.
Le petit éclat du flash ou du soleil dans les yeux donne de la vie à votre modèle.
Je ne voulais pas perdre cela malgré des ombres que je voulais marquées.

Au niveau des retouches, elles ont été assez légères et principalement sur le visage pour “nettoyer” un peu la peau ainsi que sur la robe où l’on percevait un peut trop les sous-vêtements.

J’aimerai maintenant revenir sur cette seconde photo de l’intérieur du CD où l’on voit tous les artistes de l’album sur un seul plan.

1/125 s; f/1,8; ISO 400

Au niveau de l’éclairage de la chanteuse, cela à été le même. Par contre j’ai ajouté un second flash derrière les musiciens pour faire ce que l’on appelle un “décrochage”.

C’était un flash mis à nu sans diffuseur et monté sur un simple pied.

Le but étant de “démarquer” mes sujets du fond.
Dans ce cas ci, j’avais visé la tête de Lisa la chanteuse, avec mon flash. J’avais laissé volontairement l’angle de mon flash très large que l’on peut constater sur les ombres qui s’élargissent au sol.

C’est une technique qui est très utilisée dans le cinéma ou les séries télé. Je vous invite d’ailleurs à ouvrir l’oeil quand vous regardez la télévision ou au cinéma.

Le fait que la netteté soit sur la Lisa, permet également de la détacher encore plus elle des musiciens à l’arrière.

En haut à gauche, peut apercevoir le bras de Denis que je n’ai pas retiré. Cela, tout simplement car je sais qu’une pochette de CD est de format carré donc je me suis épargné ce travail inutile.

Alors que sur d’autres photo j’avais pris la peine de le retirer en fonction de la composition et du placement des musiciens dans la photo.

J’ai fait la retouche en fonction des besoins. Il faut savoir qu’une retouche de photo est très chronophage. Donc en général je me limite au stricte minimum.

Nous avions d’ailleurs fonctionné par un système de “planches contacts”. J’envoyais toute la série du shooting avec le nom des photos sous ce format et l’on décidait ensuite quelles photos étaient utiles et nécessitaient une post-production plus avancée. Cela évite un travail inutile et fastidieux.

Pour la petite histoire, en réalisant cet article, je suis tombé sur une version “art nouveau” de ma photo pour un concert du groupe en 2017. Ce n’est pas la première fois que je vois une de mes photos transformée en dessins par un artiste. Dans ce cas ci c’est Antoine Walraevens un affichiste graphiste qui s’est amusé à partir de ma photo. C’est assé original et plutôt gratifiant de voir que l’on peut inspirer d’autres forme d’art.

Pour plus d’informations techniques sur la prise de photo, je vous rappelle que vous êtes libre de télécharger gratuitement mon tout premier manuel photo disponible sur le blog.

Je vous invite également à vous abonnez au blog, à la page facebook, youtube, instagram et tout les autres réseaux sociaux.

Faites moi des retours sur des analyses que vous souhaiteriez ou des sujets spécifiques à traiter et n’oubliez jamais que la lumière elle aussi raconte !

Ciao

Dati

Mon matériel pour ces photos:

L’album Spanish Jazz Project : https://amzn.to/2H7gCET

Mon matériel pour ces photos:
Canon EOS 5D Mark III: https://amzn.to/2JAtNvz
Canon EF Téléobjectif 85 mm f/1.8 USM : https://amzn.to/2SHxeop

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 8
    Partages

2 thoughts on “Analyse 16 – Spanish Jazz Project

  1. Hello Dati ! Excellent « article-vidéo » ! C’est marrant parce que je suis guitariste de jazz à la base… Tu/ tes photos m’ont donné envie d’aller écouter l’album en tout cas ! J’aime le fait que tu insistes sur les détails techniques quant au placement des flash car comme tu le rappelles bien : c’est la lumière qui fait la photo. Ta façon de « partager ta pensée » quant à la lumière est intéressante. Par exemple : ici, tu nous dit que tu voulais des ombres marquées puis tu nous expliques comment arriver à ce résultat. Merci ! J’aime aussi que tu casses un peu un certain « mythe/incompréhension » qui est relayée sur plein de blogs photo comme quoi les ombres pourraient être moches… que la lumière dure ce n’est pas génial… alors que c’est beaucoup plus nuancé que ça… C’est avec les ombres qu’on peut « sculpter » son sujet et le mettre en valeur. Donc, éviter les ombres à tout prix me semble juste une solution pour avoir des photos assez plates. Ou bien c’est une solution de facilité pour ne pas avoir à « gérer » la lumière, ce qui est dommage puisque ça risque alors de bloquer certaine photographes dans leur apprentissage de la photo. Enfin, tu ne fais pas partie de ces gens qui poussent à « la recette miracle qui marche à tous les coups »… et ça c’est top !

  2. Hello,

    Merci pour ton commentaire.

    Ça fait toujours plaisir de voir que l’on arrive à faire passer sa pensée.

    En effet la photo et la lumière du coup sont des choses très nuancée.

    Merci à toi encore 😉

    Dati

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *